Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'instant passé...

L'instant passé...

Menu
TCHERNOBYL - AVRIL 1986 / AVRIL 2016 - 3

TCHERNOBYL - AVRIL 1986 / AVRIL 2016 - 3

TCHERNOBYL - AVRIL 1986 / AVRIL 2016 - 3

Le 26 avril 1986, il y a trente ans, à 1h23, une série d'explosions détruisit le réacteur et le bâtiment de la quatrième tranche de la centrale nucléaire de Tchernobyl. Cet accident est devenu la plus grande catastrophe technologique du XXeme siècle. Et en moins d'une semaine, une catastrophe écologique majeure qui devait toucher toute l'Europe puis le Japon, la Chine, l'Inde et enfin les États-Unis et le Canada.

C’est cela qui a été médiatisé par la suite, la catastrophe, ce jour, ces quelques jours. Mais il y a eu un “après Tchernobyl”, les personnes, leurs vies, leurs combats, ceux qui ont survécu, qui ont essayé de survivre. 

TCHERNOBYL - AVRIL 1986 / AVRIL 2016 - 3

En arrivant à Tchernobyl, on découvre avec en tête les images des articles vus/lus, cette ville, ses habitants. Réellement tout ça est bien loin des images toutes faites.

Les médias nous montrent ce qu’ils veulent bien nous montrer. Nous partons donc avec des “à priori” et fort de constater sur place les non-dits.

Tchernobyl ou le tourisme macabre ? soit…Juste être là et connaître ce lieu, 30 ans après la catastrophe, pour voir les choses de ses propres yeux et non pas à travers le regard des autres, se forger sa propre opinion.

 

TCHERNOBYL - AVRIL 1986 / AVRIL 2016 - 3

Tchernobyl, ici la vie essaye de reprendre son cours, les gens reconstruisent, se reconstruisent, attachés à leurs souvenirs, leurs maisons, leur ville.

A Pripyat, ville fantôme, tout est calme et paisible, le chant des oiseaux nous accompagne et aucun autre bruit ne vient troubler l’avancée dans ces ruines, ces bâtiments abandonnés où la nature à repris ses droits. On avance dans les couloirs, dans la pénombre, on découvre les lieux, ce qui était, ce qui est ou plutôt ce qu’il reste.

TCHERNOBYL - AVRIL 1986 / AVRIL 2016 - 3

Avant ce mois d’avril 1986, quelle atmosphère régnait ici ?

Que savons-nous du drame humain, quotidien, qui a suivi l'explosion de la centrale ?

Svetlana Alexievitch, dans son livre “La Supplication : Tchernobyl, chroniques du monde après l'apocalypse “ (qui reste peu diffusé en Biélorussie, où les autorités s'acharnent encore à dissimuler la vérité sur la catastrophe), partage les témoignages sur le monde après Tchernobyl ; Des témoignages poignants, bouleversants.

TCHERNOBYL - AVRIL 1986 / AVRIL 2016 - 3

Comment aurait été cette ville aujourd’hui si cette catastrophe n’avait pas eu lieu il y a 30 ans ?

Aurions-nous entendu les rires des enfants s’élevant de la grande roue, les gens seraient-ils attablés dans le restaurant, la piscine aurait-elle été remplie d’une eau limpide ?

Ils n’étaient pas préparés, aujourd’hui, le serions-nous ?

TCHERNOBYL - AVRIL 1986 / AVRIL 2016 - 3

Je crains la pluie…Voilà ce que c’est, Tchernobyl. Je crains la neige…Et la forêt. Ce n’est pas une abstraction, une déduction, mais un sentiment qui gît au plus profond de moi-même. Tchernobyl se trouve dans ma propre maison. Il est dans l’être le plus cher pour moi, dans mon fils qui est né au printemps 1987… Il est malade.

Svetlana Alexievitch : La Supplication : Tchernobyl, chroniques du monde après l'apocalypse, p.172, Alexandre Revalski, historien